L’AGENDA ACTUALISE 8 septembre 2019

Toutes ces conférences sont illustrées olfactivement par des parfums recomposés par Dominique Ropion d’après les formules originelles que je lui ai communiquées..

 SEPTEMBRE 2019

  • le 26 septembre à 11 h, Conférence olfactive sur L’EGYPTE, BERCEAU DE LA PARFUMERIE au Centre culturel du Crous, 12 rue de l’Abbaye 75006 Paris
  • le 28 septembre à 11h Conférence olfactive à Grasse sur LES PARFUMS SACRéS DES PRêTRES égyptiens aux ODEURS DE SAINTETE EN PASSANT PAR LES HEBREUX ET MARIE MADELEINE, dans le cadre de L’ORATORIO DU PARFUM dans une galerie du centre historique (à préciser)

 OCTOBRE 2019

  • le 15 octobre à 20h30, Conférence olfactive à la Médiatèque de Chaumont sur LES PARFUMS SACRéS DES PRêTRES égyptiens aux ODEURS DE SAINTETE EN PASSANT PAR LES HEBREUX ET MARIE MADELEINE
  • le 17 octobre : conférence olfactive sur LE PARFUM DES ORIGINES À NOS JOURS au Cercle Munster, 5-7 rue Munster, Luxembourg, Grand duché du Luxembourg

 NOVEMBRE 2019

  • Le 5 novembre : CONFÉRENCE OLFACTIVE À Chalons/s à 14h30 : DES ÉPICES DANS LE PARFUM
  • Le 22 novembre à 20h Conférence olfactive sur LES PARFUMS SACRéS DES PRêTRES égyptiens aux ODEURS DE SAINTETE EN PASSANT PAR LES HEBREUX ET MARIE MADELEINE chez THEODORA à Genève

DECEMBRE 2019

  • Le 10 décembre à 19 h Conférence olfactive sur DES EPICES DANS LE PARFUM au Museum d’Histoire Naturelle à Nantes

  • Le 21 février 2020 : Conférence olfactive sur LES PARFUMS QUI SOIGNENT à Brive (heure et lieu à préciser)
  • Le 23 mars 2020 : Conférence olfactive sur LES GANTS PARFUMES à la Société Française des Parfumeurs (heure et lieu à préciser)
  • Le 30 mars 2020 à 14h30 Conférence olfactive sur DES EPICES DANS LE PARFUM à l’Hôtel de Ville de Chatillon sur Seine
  • Les 27-28 juin 2020 à la société de phytothérapie de Besançon : PHYTOTHÉRAPIE ET THÉRAPEUTIQUE PAR LE PARFUM

France Inter, samedi 7 septembre : Le parfum de Cléopâtre à écouter

Le parfum de Cléopâtre

Les savanturiers Samedi 7 septembre 2019

par Fabienne Chauvière

 

Le parfum de Cléopâtre © Getty / Alukard1

Des archéologues anglais pensent avoir découvert la fragrance de l’ancienne reine. Les résultats de leurs travaux viennent d’être publiés. 

Ces archéologues ont fabriqué un parfum à partir de résidus trouvés dans les amphores d’une ancienne parfumerie. En 2012, les archéologues ont découvert ce qu’on pensait être le domicile d’un marchand de parfums ; ils ont trouvé  un espace de fabrication d’une sorte de liquide ainsi que des amphores et des bouteilles de verre contenant des résidus. Ces résidus ont permis aux chercheurs de retrouver les ingrédients qui entraient dans la composition des parfums de l’époque de Cléopâtre : les  fragrances étaient fortes, épicées et musquées.

Mais on connaissait déjà en fait ces odeurs, car on a depuis longtemps les recettes de ces parfums.

Cléopâtre, dernière reine, était connue pour son amour des parfums

A-t-elle porté ces parfums que l’on vient de reconstituer ?Difficile de répondre à cette question ! Selon la légende, Cléopâtre aurait utilisé un puissant parfum pour envoûter l’empereur Marc-Antoine en l’an 41 avant J.-C. Ces parfums on le sait ont circulé à l’époque de Cléopâtre, mais rien ne permet de dire que la reine l’a elle-même porté. 

–      Pour l’historienne et anthropologue Annick le Guerrer, notre plus grande spécialiste de l’histoire des parfums, les bonnes bourgeoises de l’époque en tous cas, ont porté ces parfums.

–      On pourrait porter ces parfums aujourd’hui ?

On pourrait porter ces parfums aujourd’hui… car ils sentent très très bons ! En revanche, ils tacheraient nos vêtements, car grâce aux recettes de Pline l’ancien, on connait les méthodes utilisées par les parfumeurs de l’Egypte antique.

Les invités

  • Annick le Guerrer anthropologue et historienne, spécialiste de l’histoire des parfums

RTS 26 août 2019 : L’art a-t-il une odeur? par Ariane Hasler

RTS Vertigo :  L’art a-t-il une odeur?

Ariane Hasle

par Ariane Hasler

Image © Alfonso de Tomás

Associer des parfums à des œuvres, c’est le pari original que font une marque française de beauté et le musée du Louvre. Huit grands « nez » se sont penchés sur autant de chefs d’œuvres et nous font sentir ce qu’ils ont ressenti. Et qui de mieux qu’une spécialiste de l’odorat, Annick le Guérer pour parler de ce sens mystérieux et ostracisé ?

A voir à lʹofficine éphémère Buly au musée du Louvre, à Paris, jusquʹau 6 janvier 2020.

CDC Chanel : COROMANDEL & GABRIELLE CHANEL

COROMANDEL

Un oriental

à base de patchouli, encens, benjoin qui évoque l’attrait de Gabrielle Chanel pour les précieux paravents chinois du même nom

 

 

GABRIELLE CHANEL ESSENCE

Une nouvelle version olfactive, plus opulente, du parfum GABRIELLE CHANEL

 

GABRIELLE CHANEL PARFUM se décline aussi en PARFUM CHEVEUX  et en TWIST AND SPRAY