ABOUT ANNICK LE GUERER

Anthropologue, philosophe, historienne

Annick Le GuérerDocteur de l’Université, anthropologue et philosophe, historienne, chercheuse, spécialiste de l’odorat, des odeurs et du parfum. Biographie en anglais ou en allemand (voir plus bas)

Portrait d’Annick Le Guérer par Isabelle Perriquet-Sadoux 

PARFUM : «Le 21ème siècle sera celui de l’Odorat et du Parfum»

« Plongée » dans le parfum dès son enfance, Annick Le Guérer évoque ses souvenirs ponctués d’anecdotes et de rencontres. Avec plusieurs livres édités, des conférences proposées, des expositions imaginées et de nombreuses publications, elle est aujourd’hui une référence incontournable et passionnante du vaste monde du parfum et des odeurs.

« Le rôle du parfum est de laisser un souvenir et une trace dans le cœur et la mémoire de ceux qu’on aime » raconte Annick d’une voix posée en pensant aux souvenirs olfactifs d’autrefois. Enfant, elle essayait les parfums Dior que son beau-père (qui portait Eau Sauvage et sa mère Diorissimo ou Dioressence) était chargé de distribuer. « Dès l’âge de 8 ans, j’ai été sensibilisée aux parfums et aux odeurs. Etudiante, j’ai décidé de m’y consacrer ». Pour mieux les comprendre, elle entame des études d’anthropologie et de philosophie; sa thèse a pour titre « Le sang et l’Encens ». LIRE LA SUITE

ETUDE

LIMSICMembre associé du LIMSIC (Université de Bourgogne). Le LIMSIC Laboratoire sur l’Image, les Médiations et le Sensible en Information Communication- comme il apparaît dans son intitulé, développe tout particulièrement des recherches sur l’articulation du sensoriel : communiquer avec les sens et sur les sens (valorisation esthétique en information-communication) et du sensible : communiquer selon les formes, les modes, les relations, spécifiques d’un contexte, d’une culture, d’une époque (valorisation esthétique et éthique, de l’information-communication). Ces dimensions sensorielles et sensibles sont analysées à travers divers modes de médiations (visuelles, spatiales, corporelles, techniques, etc.), sous la pression dominante d’activités multimodales et symboliques en information-communication.

AsieMembre de la Société des Etudes Euro-Asiatiques (Musée de l’Homme, Paris).

La “Société des études euro-asiatiques” (Association loi de 1901) s’est donné pour but, depuis sa fondation au musée de l’Homme en 1977, de promouvoir les études interdisciplinaires concernant L’Eurasie, cet immense ensemble continental, de l’Extrême-Orient à l’Extrême-Occident.  Associée aujourd’hui au musée du quai Branly, elle propose une publication annuelle (la collection Eurasie), ainsi que des conférences, diffusant ainsi auprès d’un public élargi les approches originales que les sciences humaines sont amenées à ouvrir, développer et confronter. 

THESE « Le sang et l’encens, essai anthropologique sur l’odeur et l’odorat » soutenue en juillet 1988 à la Sorbonne, salle Liard, sous la direction de Louis-Vincent THOMAS. Membres du jury : Alain CORBIN, Georges VIGARELLO, François DAGOGNET.

Si pour évaluer la place faite à l’odorat et aux odeurs dans les sociétés occidentales contemporaines, on interroge œnologues, parfumeurs, historiens ou sociologues, on est en présence d’analyses très diverses mais qui convergent toutes vers la représentation d’un passe olfactif en complète rupture avec notre société très largement « désodorisée ». S’assurer du bien-fondé de cette vision conduit à rechercher quel fut le statut accorde en Europe à l’odorat et a l’odeur par la pensée spéculative et de quels pouvoirs, les odeurs, bonnes ou mauvaises, furent investies dans les pratiques et l’imaginaire social. L’histoire de la philosophie apparait traversée par un fort courant qui oscille entre la relégation de l’olfactif a un rang secondaire et son exclusion totale du champ philosophique. Cette mise à l’écart contraste singulièrement avec le rôle tenu par l’odorat et l’odeur dans la littérature et la poésie et avec l’importance qui leur a été attribuée dans les relations sociales ainsi que dans la pensée médicale ancienne et les pratiques qu’elle a induites. La question de l’origine de ces pouvoirs évanouis est susceptible de recevoir plusieurs réponses. L’une d’entre elles réside dans les rapports primitifs qui unissent le sang à l’aromate et qui se révèlent de façon privilégiée dans les mythes et les phénomènes religieux. . .

VOIR également : Personnalités avec lesquelles Annick Le Guérer a eu ou a  des liens intellectuels et de travail Personnalités, hommages et références


Sept 2016 – Anthropologist, philosopher and university doctorate Annick Le Guérer is an expert in odor and in perfume, and a researcher associated with LIMSIC, Université de Bourgogne.

Annick’s extensive publication history includes ‘Les Pouvoirs de L’odeur’ (François Bourin, 1988, Odile Jacob, 1998,  2002,  2014; translated to ‘Scent’, New-York, Turtle Bay Books, Random House, 1992 ), ‘L’odorat, Un Sens En Devenir’ (L’Harmattan, 2003), ‘Trois Histoires de Nez aux Origines de la Psychanalyse’ (L’Harmattan, 1999),  ‘Le Parfum des Origines À Nos Jours’ (Odile Jacob, 2005), ‘Histoire en Parfums’ (Le Garde Temps, 1999), ‘Sur Les Routes de L’encens’ (Le Garde Temps, 2001), ‘Quand Le Parfum Portait Remède’ (Le Garde Temps, 2009), ‘L’osmothèque, Si le Parfum M’était Conté’ (Le Garde Temps, 2010), ‘100 000 Ans de Beauté’ (in collaboration, Gallimard, 2011). ‘Givaudan, Une Histoire Séculaire’  in ‘Une Odyssée des Aromes et des Parfums’, (Lamartinière, 2016).

Annick served as the scientific commissioner of several perfume exhibitions, including ‘Les Pouvoirs de L’odeur’, at Compa, in Chartres, ‘Jardins Des Cloîtres, Jardins des Princes, Quand le Parfum Portait Remède’, at Saint Antoine L’abbaye, ‘Le jardin au Moyen-Âde at à la Renaissance’ at the Musée de Beauvoir,  ‘L’art du  Parfum’ at the Cultural Ministry in Paris,’ Parfums Antiques, Senteures Biblique’ at MIR in Geneva, ‘Le Parfum, Miroir De La Société’ at Château de la Roche Jagu, ‘La Rose Entre Orient et Occident’ at Saint Antoine L’Abbaye, ‘Le Parfum. Un Code Invisible’ at the Copernic Center in Warsaw (2013), ‘Des Hommes Et Des Plantes Qui Soignent’ at  Domaine de la Roche Jagu (2015) and – most recently – ‘Toilette et Beauté Au XVII Siècle’ at Musée Promenade de Marly, 2015.


Die promovierte Anthropologin Dr. Annick Le Guérer stammt aus einer Familie von Parfumeuren. Sie ist am LIMSIC (Laboratoire sur l’Image, les Médiations et le Sensible en Information Communication) an der Universtität von Bourgogne in Dijon tätig. Von ihren zahlreichen Schriften erschien in deutscher Übersetzung: Die Macht der Gerüche. Eine Philosophie der Nase (1992).
Der Vortrag wird in französischer Sprache gehalten. Er wird von Dr. Jeanette Zwingenberger ins Deutsche übersetzt. Die Künstlerin Helga Griffiths ist anwesend.