Parfums Le Galion

Galion

GalionCOLOGNE et COLOGNE NOCTURNE, les deux dernières créations de LE GALION  sont une réinvention et un hommage  à WIP (1953), une Cologne revisitée, et à la COLOGNE EXTRA VIEILLE, élaborée,  en  1967, par Paul Vacher. Une famille de senteurs où cette  maison prestigieuse avait une vraie légitimité.

Fondée par le prince Murat, en 1930, époque de l’âge d’or de la parfumerie française, elle s’était dans les années 80 quelque peu endormie.

Nicolas ChabotGrâce à la passion de Nicolas Chabot (photo ci-contre), non seulement elle renaît, tel le phénix, de ses cendres mais   poursuit son chemin de qualité, de luxe, de raffinement et d’élégance intemporelle

Tombé dans le parfum puisqu’issu d’arrière-grands-parents qui tenaient déjà une parfumerie en 1930,  de grands-parents et de parents qui ont continué dans ce domaine,  Nicolas Chabot s’est  familiarisé très tôt avec les fragrances.  Après des études commerciales qui le mènent à travailler  pendant une quinzaine d’années pour Christian Dior, le Printemps Haussmann, Givenchy et Estée Lauder, riche aussi d’expériences marketing chez Lancel et S. T. Dupont et d’une vision globale du marché,  il décide un jour de se lancer dans la parfumerie.

La découverte d’un flacon LE GALION dans une brocante le pousse, dès 2014,  à s’intéresser à l’histoire de cette maison qui avait eu, avant d’être mal dirigée   par un groupe américain,  son heure de gloire.

Un premier rachat par Paul Vacher, auteur de succès ayant  déjà fait date comme MY SIN, ARPÈGE, SCANDAL, avait eu lieu en 1935. Lancé l’année suivante, SORTILEGE, un fleuri aldéhydé,  triomphera  à l’international et sera porté dans les années 50/60 par Marilyn Monroe, Ava Gardner, Grace Kelly, Judy Garland…. De  1936 à 1978, vingt-quatre fragrances signées par ce grand parfumeur suivront ce parfum iconique qui contenait plus de 84 ingrédients naturels.

Convaincue de la nécessité de remettre en lumière cette marque du patrimoine français et la mémoire de Paul Vacher, très talentueux mais un peu oublié,   sa fille, Dominique de Urresti, qui avait beaucoup travaillé avec lui, confie alors à Nicolas Chabot les archives et les formules  originales de la marque.

Connaissant bien les produits et les bases utilisés par son père, elle peut trouver des équivalents à ceux qui aujourd’hui sont interdits ou limités. Avec sa précieuse collaboration et celle de Thomas Fontaine, expert et parfumeur intégré de Jean Patou,   Nicolas Chabot  a pu relancer dix  des plus belles fragrances de la collection telles SNOB (un bouquet floral fruité épicé),  WHIP (un hespéridé chypré, cuiré), VÉTYVER, (un vétiver très aromatique), LA ROSE (une rose intemporelle), IRIS (un des premiers soliflores de Paul Vacher), TUBÉREUSE (un  soliflore capiteux), 222 (une création des années 1930-1935 non signée), SPECIAL FOR GENTLEMEN (une fougère orientale ambrée, lancée la même année que MISS DIOR),  L’EAU NOBLE (un hespéridé cuiré,  dernière composition de Paul Vacher).

Un héritage qui, par sa modernité,  traverse le temps mais  n’est pas seulement vintage.

Ressuscité,  LE GALION se régénère aussi dans le contemporain  avec des inédits comme COLOGNE, COLOGNE NOCTURNE et  comme CUIR (un cuir féminin très enveloppant), AESTHÈTE (un cuir masculin, très charnel). Paul Vacher avait  œuvré dans la famille Cuir avec SCANDAL et DIORLING mais n’en avait  pas créé pour sa propre marque. D’où l’intérêt de ces réinventions.

Le naturel étant dans l’ADN de LE GALION,  il a été demandé aux compositeurs Thomas Fontaine, Rodrigo Florès-Roux, Marie Duchêne,  Amélie Bourgeois, Anne-Sophie Behagel,  Vanina Murraciole, qui ont formulé pour la marque, d’y recourir le plus possible.

En France, chez Jovoy, Colette, Marie-Antoinette,. Printemps Haussmann, Atelier Maîtres Parfumeurs…à l’international, chez Liberty, bientôt chez Harold’s… sur Internet, bien sûr,  LE GALION  perpétue  les valeurs de la Haute Parfumerie et celles de l’âge d’or de la parfumerie française.

AETHER qui revendique fortement et exclusivement la belle synthèse est la facette opposée et complémentaire de LE GALION. Cinq véritables compositions,  audacieuses,  qui explorent de nouvelles voies seront lancées en avril.   À suivre.

DP COLOGNES LE GALION 2016


Tabac Tabou

TABAC TABOU, une fragrance cuirée originale enrichit la collection PARFUM D’EMPIRE créée par le talentueux Marc Antoine Corticciato.

La Maison LE GALION, fondée, en 1930,  par le prince Murat et rachetée en 1935 par le grand parfumeur-compositeur Paul Vacher, le créateur entre autres succès d’ARGÈGE de Lanvin ou de MISS DIOR, tel un phénix, renaît aujourd’hui de ses cendres. SORTILÈGE la rend célèbre dès 1936. Après une longue éclipse,  LE GALION  propose aujourd’hui des rééditions comme VÉTYVER ou des découvertes comme CUIR.

LA MANUFACTURE  renouvelle le genre avec une Cologne sensuelle : COLOGNE CASHMERE

SELFIE d’OLFACTIVE STUDIO s’impose par une note addictive de sirop d’érable .

ATKINSONS, fidèle à son fondateur,  lance trois produits aromatiques de barbier dans la tradition de son EAU DE COLOGNE  24 OLD BOND STREET.

Et pour la rentrée, les arômes rassurants de boule de gomme, poire, cacao, menthe… de POUR TOUJOURS. Des parfums qui font du bien dans un monde difficile.