ART et ODORAT : LES NEZ D’ANNE

LES POUVOIRS DE L’ODEUR : intervention dans le cadre d’une soirée organisée par le Cabinet d’avocats BRYAN CAVE consacrée à l’odorat et aux sculptures de nez d’Anne Millot.

 

Anne Millot, sculptrice céramiste ==>Nez de nez de parfumeurs chez IFF

Pourquoi des nez  ?  Oui, cette question me pend au nez  !

Je tente d’assouvir votre curiosité avec ces quelques lignes.

« Petit prince » inspiré d’Alexis Dadier, parfumeur chez IFF – 2015

Par hasard, un jour en modelant de petits visages imaginaires le nez a commencé à m’interpeller. Pour sa plastique déterminante, le nez est cette proéminence, à la symbolique sexuelle, que l’on saurait (voudrait) cacher, qui, à notre insu, décrit notre personnalité. Pour ses rôles, le nez est l’organe de perception et d’analyse des odeurs qui impose au corps des réactions immédiates d’attrait, répulsion, inquiétude… Depuis 2012 j’ai le nez dans les nez…

Un art pour l’inattendu…

« Clin d’œil I » inspiré d’un portrait peint par Pablo Picasso – 2015

Comme un nez au milieu de la figure, j’accepte cette évidence que, prendre la parti artistique d’isoler cet appendice du visage, c’est m’ouvrir d’infinies possibilités de créer des nez, de jouer avec les émaux pour raconter une histoire, celle de la personne dont je m’inspire. La répétition n’exclut pas la différence, elle est une ouverture renouvelée vers l’imaginaire. Des personnages dont je m’inspire, comédiens, personnages illustres ou de la mythologie… on ne voit que le nez. C’est ma liberté.

Cet art conceptuel oscille entre abstrait et concret et vibre de la spiritualité à la physiologie. Je chercher à laisser vibrer mon oeuvre pour offrir une part d’humanité et une place à l’imaginaire.

Chaque sculpture de nez est une pièce unique !

Allemagne : le 14 juillet 2017 à 19h30, « Art and Olfaction »

ALLEMAGNE, le 14 juillet 2017 à 19h30, Vortrag von Annick Le Guérer :  Art and Olfaction

Helga Griffiths, Dark Gravity, 2017, Multi-Sense, Installation, 4 x 4 x 3 m 
© Kunsthalle Darmstadt / Helga Griffiths / Foto: Gregor Schuster

 

Düfte können unmittelbar Erinnerungen und Emotionen auslösen, sind aber im Gegensatz zu Bildern ephemer und unsichtbar. Oft werden sie unterschwellig wahrgenommen, was ihnen eine besondere Wirkungskraft verleiht. Von Ritualen der Azteken bis zu modernen Duftlaboratorien erkundet Annick Le Guérer die Geschichte des Geruchsinnes in Kunst, Medizin, Psychoanalyse, Philosophie und Religion. Dabei wird sie auch über die olfaktorischen Installationen von Helga Griffiths sprechen, von der in «Planet 9» gegenwärtig die multisensorische Arbeit «Dark Gravity» zu sehen, hören und riechen ist. Annick Le Guérer rückt die subversive Macht des Geruchssinns in das Zentrum der Aufmerksamkeit. Voir mini biographie en allemand.


Foto : Thomas Olsen 100210
Helga Griffiths udstiller lysinstallation / remisen Gilleleje

Helga Griffiths

1992 – 1994 : Post-Graduate Studies Kunstakademie Stuttgart

1991 : Bachelor of Fine Arts (summa cum laude), Rutgers Uniersity, Mason Gross School of the Arts, N.J.

1986 – 1992 : Residence in New York

16.12.1959 : born in Ehingen, Germany

Dark Gravity – Darmstadt, 2017
Only 5 % of the universe is visible to astronomer’s instruments − the rest is dark matter and dark energy. The concept for this project was inspired by the invisible planet number 9 which has never been seen directly, but was detected through its gravitational influence on the orbits of its neighbouring planets. LIRE LA SUITE


Kunsthalle Darmstadt : Steubenplatz 1 – 64293 Darmstadt
Tel. +49 (0)6151 891184

«Planet 9» ist ein Cluster von Ausstellungen, Performances Interventionen, Screenings, Lesungen, Gesprächen und mehr, sieht immer wieder anders aus, ähnlich wie ein Planetensystem, das gerade im Entstehen begriffen ist.

« Evolution de l’odorat et du parfum » par Annick Le Guérer pour la revue Atmosphère 234

 Le N°234 Avril – Juin 2017

Toujours à l’écoute de ce qui fait le quotidien des gens, Pollution atmosphérique consacre cette fois son numéro 234 aux odeurs.

PARTIE 5 : L’Historique par Annick Le Guérer (Résumés en anglais et en français)

Annick Le Guerer nous montre l’évolution de la place prise par l’odorat dans notre vie : honni sous Freud car nous rabaissant au rang de la bête, il est largement réhabilité depuis la deuxième moitié du XXe siècle. Dans un autre article, elle expose parallèlement l’explosion récente de la vente des parfums en parallèle à la révolution chimique. C’est que, après l’Antiquité qui lui avait fait honneur, le sort du parfum a été très divers selon les époques, ainsi que son utilisation, thérapeutique au Moyen Âge, dédiée à l’élégance sous Louis XIV…Pierre Carrega

Odorat : pouvoirs en expansion : ==> Évolution de notre perception de l’odorat

Du produit rare et sacré au produit de consommation : les mille et une facettes du parfum des origines à nos jours : ==> Évolution du parfum au cours des siècles


N°234 Avril – Juin 2017 :  Lettre de la rédaction par Pierre Carrega

On le sait, les odeurs font partie des nuisances les plus anciennes, attachées à l’homme, à ses activités et à son habitat. Associées à la densification de ce dernier dans l’histoire, et devenues massivement urbaines au Moyen Âge, les plus tenaces ont été progressivement repoussées à l’extérieur, avec le développement de l’hygiène et le rejet à la périphérie des activités industrielles ou artisanales (…) LIRE LA SUITE

N°234 Avril – Juin 2017 : Vous avez dit « mauvaise odeur » ? par Roland Salesse 

Je me souviens… des odeurs de la banlieue de mon enfance. L’hiver, ça sentait la fumée de charbon, âcre et sulfurée ; toute l’année, ça sentait la vinasse, car c’était l’ancien quartier du port, sur la Seine, où l’on débarquait les tonneaux de vin pour les entasser dans les entrepôts de notre quartier. J’adorais ces odeurs, plus celle de l’essence (au plomb !), plus celle du linge qui bouillait interminablement dans la lessiveuse (…) LIRE LA SUITE


Depuis 1958, la revue « Pollution atmosphérique, climat, santé, société » a contribué à l’élargissement des connaissances scientifiques sur la qualité de l’air, ses conséquences sur le changement climatique, ses effets sur la santé et sa prise en compte par la société. Numérisée depuis 1992, plus de 1000 articles sont ainsi disponibles en ligne…
La revue, classée de rang A par l’AERES, est dotée d’un Comité de rédaction et d’un Conseil scientifique.
Les articles sont publiés en français ou en anglais avec un résumé, des mots-clés et les légendes des figures disponibles dans les deux langues.

Santé magazine Août 2017 : les parfums qui soignent

Les parfums qui soignent par Emmanuelle Blanc

 

Certaines odeurs peuvent apaiser une angoisse, d’autres réveiller des souvenirs enfouis… Aujourd’hui, les parfums sont même utilisés par certains psys, ou à l’hôpital, comme outils thérapeutiques.

Chacun de nous dispose d’une bibliothèque d’émotions générées par les odeurs et les souvenirs associés. Certains peuvent ressentir un bien-être immédiat lorsqu’ils respirent les effluves du poulet grillé, réminiscences de déjeuners dominicaux chers à leur enfance…(..) LIRE LA SUITE