Presse écrite 2016

Logo TelecranDécembre 2016 :  « Die Mach der Nase », Interview-reportage par Martine Hemmer

Die Macht der nase

Merci de cliquer sur l’image ci-contre pour lire l’intégralité de l’interview

 

 


imgresEdition du 16 décembre 2016 – Interview d’Annick Le Gérer : Parfum, qu’est-ce qu’un nez ? par D.Viaud

quotidien-couvcapture1


Logo Le MondeLes marques ont des odeurs

LE MONDE | 27.09.2016 à 16h47 |Par Marlène Duretz

Une nouvelle étape dans le business du parfum d’ambiance est franchie : il s’agit désormais de donner une odeur à une marque pour incarner les valeurs d’une entreprise.

illust-le-mondeL’argent n’a pas d’odeur, la banque, si. En tout cas, dans 350 agences du Crédit agricole en France, à Genève et à Shanghaï, flotte un léger parfum de rhubarbe et de thé vert. Une initiative du directeur général adjoint du Crédit agricole Centre-Est, Patrick Kleer. « On voulait quelque chose qui soit quasiment imperceptible, mais surtout conforme à l’image et aux valeurs de notre groupe. Il ne s’agissait pas non plus de donner l’impression d’être dans une ferme !, souligne le dirigeant. Clients et collaborateurs qui entrent dans une agence ­savent qu’on est chez nous. » LIRE L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE :

lepoque-le-mondeVous retrouverez également l’article dans l’édition « Epoque » du Monde du dimanche 25 – lundi 26 septembre 2016, pages 5  : « L’essence des affaires » par Marlène Duretz

Le parking sent le monoï et  votre banquier la rhubarbe ? C’est pour vous mener par le bout du nez.  LA REVUE


logo-kaisenle 6 septembre 2016

Pour tisser du lien, acceptons nos odeurs, par Léa Esmery

Les odeurs corporelles ont bien mauvaise presse. Preuve en est le slogan de la toute dernière campagne d’une célèbre marque de déodorant proclamant : « Votre voisin vous dira merci ». Celles-ci constituent pourtant un moyen de communication à part-entière distillant des informations olfactives sur soi… mais aussi sur les autres. C’est ce que nous explique Annick Le Guérer, Docteur de l’Université, anthropologue et philosophe, chercheuse spécialiste de l’odorat, des odeurs et du parfum. LIRE L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE


Logo GlobulesSeptembre 2016 : Interview du Dr Annick Le Guérer, Anthropologue, philosophe, historienne de l’odorat, de l’odeur et du parfum ODEURS ET PARFUMS, AU FIL DU TEMPS ET DES SOCIETES… LIRE LA SUITE


Figaro 2

31 août 2016

Aqua

PARFUM

LA MAISON ITALIENNE ACQUA DI PARMA CÉLÈBRE SES 100 ANS AVEC TROIS COLOGNES

Les accords lyriques d’Acqua di Parma.

SAGA : La maison de parfum italienne, qui souffle ses cent bougies cette année, puise dans le patrimoine culturel de sa ville d’origine la mélodie de trois nouvelles eaux de Cologne,  par Margot Guicheteau, envoyée spéciale à Parme.

(…) Comme le remarque Annick Le Guérer, auteur de l’ouvrage Le Parfum. Des origines à nos jours (éd. Odile Jacob), les colognes définissent la parfumerie italienne, «et avant tous les hespéridés : les agrumes comme le citron, l’orange, la mandarine, le pamplemousse et la bergamote. Très frais et léger». (…) LIRE L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE


Logo glamourHors série 1/2016 – AOUT 2016

Cliquer sur l’image suivante

imgresGlamour

 

 

 

 

 

 

 


  logo psy mag

Psy juillet16Juillet/août 2016 : SENSATIONS – Beauté, vitalité, voyages, saveurs : le plaisir a du sens par Valérie Bauhain /Audrey Tropauer

Extrait« ….Sur le visage: un nuage protecteur. Les nouvelles brumes forment un bouclier invisible pour défendre notre visage contre les particules fines, qui, associées aux UV sont une des principales causes du vieillissement. Etonnamment ce geste nous permet de renouer avec d’autres, plus anciens « C’est une façon de se nimber dans une bulle protectrice comme les nobles du XVIIe siècle qui se parfumaient avant de sortir dans la rue pour éviter les maladies », analyse l’anthropologue Annick Le Guérer. » LIRE L’ARTICLE COMPLET


logo Slate    Le 20 juillet 2016

 

Annonce SlateComment nous sommes devenus intolérants à la sueur et aux odeurs

Si l’on parvient à accepter les effluves de poubelles ou les gaz d’échappement au quotidien, supporter les odeurs de transpiration dans le métro et dans le bus semble parfois relever de la mission impossible……(…)

La naissance d’une intolérance

Pour comprendre l’origine de cette sensibilité olfactive, il faut remonter quelques siècles en arrière, plus précisément à la fin du XVIIIe siècle, note Annick Le Guérer, anthropologue, historienne de l’odorat et du parfum et auteure des Pouvoirs de l’odeur(2002) et du Parfum: des origines à nos jours (2005). LIRE L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE


imgres

Style juin 1622 juin 2016 : Dans ce très prospère haut de la Botte, où triomphe notamment l’industrie de la mode, les beautés locales sont à mille lieues de la diva exubérante d’inspiration fellinienne. Enquête au pays où C H I C rime avec ÉPURE par Laurence Férat. Extrait : « La parfumerie élevée au rang d’art noble quoi de plus normal puisque comme nous I’apprend Annick Le Guerer, I’expression « être au parfum » est née en Italie » LIRE L’ARTICLE COMPLET


Logo SerengoMai 2016 : « Odorat, tous menés par le bout du nez? »  par Christelle Pangrazzi

CaptureCliquer sur l’image ci-contre pour lire l’article complet

(…) «Quelques molécules odorantes suffisent à nous rendre heureux, en harmonie ou, à l’inverse, mal à aise, explique Annick Le Guérer. L’odorat est notre sens le plus archaïque. II est directement relié au système limbique du cerveau, la zone qui gère les émotions C’est pourquoi on peut être ému par une senteur – positivement ou négativement – sans même savoir à quoi elle correspond» (…). LIRE LA SUITE


Logo Psy mag

Psy mag1Psy mag2Mars 2016 « La douceur des rituels vintage »

par Valérie Bauhain et Maud Gontier

..«Cette perspective donne une autre dimension au simple fait de se mettre de la crème ou de prendre un bain commente Annick Le Guérer, anthropologue et philosophe. Cela sacralise ces moments », idéaliser le passé pour mieux se projeter » . LIRE LA SUITE