Libération 21 décembre : Parfum : le genre, appât d’odeur, par Marlène Thomas

DÉCRYPTAGE

Parfum : le genre, appât d’odeur

Par Marlène Thomas — 21 décembre 2018 à 18:26

«Sans titre», série «l’Herbier» de Laurent Millet, 2007-2010. COURTESY GALERIE PARTICULIÈRE, PARIS

Boisé pour les hommes, fruité pour les femmes. Depuis les années 70, le business du parfum obéit à des stéréotypes genrés. Une pratique occidentale modelée par des stratégies marketing.

(…) Annick Le Guérer, historienne de l’odeur et du parfum, qui a notamment écrit le Parfum : des origines à nos jours, précise : «On sentait bon mais on mettait ces parfums aussi et surtout pour se prémunir des mauvaises odeurs qui, pensait-on à l’époque, entraient par la peau, le nez et la bouche, dans le corps et donnaient des maladies.» Dans l’Antiquité, à Rome, hommes et femmes se parfumaient indifféremment. Et même les chevaux et animaux domestiques y avaient droit pour les prémunir des épidémies et maladies. (…) LIRE L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE

L’Express Dix du 14 novembre 2018 : Les bonnes ondes du parfum

Les bonnes ondes du parfum

Par Monique le Dolédec  

photos : Bastien Lattanzio 

 

Et si le contenu de nos précieux flacons avait le pouvoir de nous procurer bien-être et confiance en soi ? Une nouvelle approche du luxe, émotionnelle et holistique. 

(…) L’historienne, anthropologue et philosophe Annick Le Guérer, coauteure du récent ouvrage Bulgari: The Perfume of Gems (Rizzoli), décrit le fameux « onguent du minéral divin », un parfum préparé par les prêtres de l’Egypte pharaonique dans l’enceinte des temples et destiné à régénérer les dieux. Il était composé d’un mélange de matières aromatiques comme l’encens, la myrrhe et le styrax, et de gemmes comme le lapis-lazuli, le jaspe rouge, la cornaline, la turquoise… Pierres et parfums, ce que la terre produit de plus précieux, dotés de vertus thérapeutiques et
magiques. Il suffit d’y croire. (…) LIRE L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE

Libre Belgique du 3 août 2018 : Nos odeurs et leur pouvoir insoupçonné par Laurence Dardenne

3 août 2018

Nos odeurs et leur pouvoir insoupçonné par Laurence Dardenne

Tantôt repoussantes tantôt, a contrario, plutôt attirantes, les odeurs corporelles, lorsqu’elles ne sont pas masquées par un parfum, ont un pouvoir qui n’est pas anodin, dans nos rapports aux autres notamment. Et cela, de manière souvent inconsciente. 

Scientifiques, anthropologues, psychologues, historiens, écrivains…, ils sont nombreux à s’être penchés sur ces effluves que nos corps laissent derrière eux. (…)

« Quoi de plus mystérieux qu’une odeur, capable aussi bien d’attirer et de séduire que   de provoquer d’irrésistibles réactions de dégoût et de rejet! » Annick Le Guérer, Anthropologue et philosophe, auteur de Pouvoirs de l’odeur, Ed. Odile Jacob. Retraçant, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, l’histoire des odeurs et se fondant sur les recherches scientifiques menées sur l’odorat, Annick Le Guérer montre notamment leur rapport étroit avec la sexualité. LIRE L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE