Express Styles : Parfumer son bébé est-il sans risque ? par Elodie Noël

31/03/2019 – FRAGRANCES, 

Parfumer son bébé est-il sans risque ?

par Elodie Noël

La présence d’ingrédients allergènes et soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens sont pointés du doigt dans plusieurs sent-bon. Getty Images/Tatyana Tomsickova Photography

C’est en 1970, sous le nom de Baby Dior, qu’est apparu le premier parfum pour enfant, conçu sur une base d’Eau de Cologne, mais moins concentrée en alcool. Quelques années plus tard, Guerlain a suivi avec Le Petit Guerlain. « Le marché était alors assez confidentiel, il s’agissait de parfums coûteux qui s’adressaient à une clientèle aisée », explique Annick Le Guérer, anthropologue, philosophe, historienne du parfum et auteur de Le parfum des origines à nos jours (éd. Odile Jacob). Dans les années 1990, le parfum pour bébés se démocratise. Il en existe aujourd’hui à des prix modestes, en pharmacie, parfumerie et grande distribution. LIRE L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE