Revue Nez octobre 2018 : UN ESPRIT SAIN(T) DANS UN CORPS IMPUR par Delphine de Swardt

Revue Nez du 1er octobre 2018 :  UN ESPRIT SAIN(T) DANS UN CORPS IMPUR

 

Par Delphine de Swardt, journaliste

Offrande, moyen de communication avec le divin, source de ravissement, image de la voie à suivre…Les différentes religions accordent une place importante au parfum,dans les textes comme dans la pratique liturgique. Le parfum partage avec le divin une invisibilité. (…)

À l’odeur d’encens répond celle des saints « dont la chair sanctifiée par la chasteté et le jeûne est devenue incorruptible et, odeur exemplaire entre toutes, celle du Christ sacrifié», souligne Annick Le Guérer. LIRE L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE