5 septembre : exposition SUBODORE au Palais Royal

Exposition « SUBODORE » réalisée par Chantal Sanier. Introduction et commissariat scientifique :  Annick Le Guérer.

L’exposition qui se tiendra au Palais Royal du 28 août 2017 au 21 septembre 2017 et qui sera inaugurée le 5 septembre.

Domaine National Du Palais-royal (8 Rue De Montpensier)

Plus encore qu’une troublante et émouvante illustration du formidable pouvoir d’évocation de l’odorat, SUBODORE marque la réconciliation de notre époque avec un sens considéré pendant des siècles comme négligeable et –  mieux encore – comme incapable de donner naissance à un art !

L’odorat a été  si souvent maltraité par la plupart des philosophes qu’on  peut se demander s’ils avaient vraiment un nez. Ils ont largement méprisé ce  sens jugé comme trop proche de l’animalité : flairer assimile à la bête qui marche à quatre pattes et ne parle pas…

Le coup de grâce lui a été donné par la psychanalyse. Pour Freud, la rupture avec l’animal et l’essor de la civilisation se seraient même effectués grâce au refoulement de l’odorat.

Mais depuis une trentaine d’années, les travaux des historiens, des anthropologues, des scientifiques focalisent l’attention sur ce sens qui est aujourd’hui  beaucoup mieux connu.

Ses liens avec les structures cérébrales responsables des émotions et de la mémoire font que les souvenirs évoqués par les odeurs ont un aspect affectif, émotionnel, imaginatif, beaucoup plus intense que ceux générés par les autres sens.

Les installations de Chantal Sanier s’appuient sur ces caractéristiques très particulières. Sa démarche ambitieuse veut redonner à l’odorat dédaigné toute la place qui lui revient non seulement dans l’art mais dans la connaissance en explorant les limites de la perception. Utilisant le pouvoir des odeurs pour nous transporter dans le temps  et transférer l’information historique dans des expériences olfactives, elle  ouvre des mondes imaginaires, élargit notre perception du temps, rend perceptible l’intangible.

À travers ses parfums sensuels et pénétrants, elle ressuscite tous ces personnages qui hantent encore le Palais Royal et nous fait rêver.

Annick Le Guérer


Construit pour Richelieu qui en fit don au roi à sa mort, résidence d’Anne d’Autriche et de ses deux fils, dont le jeune Louis XIV qui le céda plus tard à son frère Philippe d’Orléans, mais aussi lieu animé par la présence de son jardin et de théâtres, le jardin Palais-Royal porte les vibrations et la mémoire de personnes, événements, d’échanges qui s’y sont produits. 

La créatrice Chantal Sanier a cherché à faire revivre certaines de ces émotions par le truchement des odeurs. Elle a conçu et réalisé dix histoires olfactives reposant dans dix sphères de terre cuite installées galerie d’Orléans pour exprimer en parfums dix personnages emblématiques du Palais  : Richelieu, Louis XIV, Anne d’Autriche, Monsieur, la princesse Palatine, Molière, le Régent, mademoiselle Montansier, Camille Desmoulins, Philippe Egalité.

L’EXPERIENCE OLFACTIVE, LE NEZ DANS L’HISTOIRE

Lors de votre promenade dans le domaine national du Palais-Royal, venez découvrir ces parfums et tentez de reconnaître à quel personnage chacun correspond : encens pour Richelieu, des notes de jasmin pour le Roi Soleil…