Diptyque : Histoire des gestes du Parfums par Annick Le Guérer

11/08/2017 – HISTOIRE DES GESTES DU PARFUM par Annick Le Guérer

 

Pomme de senteur tenue au bout d’une chaînette (détail d’un portrait de femme de Nicolas de Neuchatel dit Lucidel)

Mosaïques, peintures, flacons, objets de toilette, bijoux, évoquent  au fil des siècles les gestes qui ont accompagné l’histoire plurimillénaire du parfum.

Sur les murs des  temples égyptiens, on peut voir des prêtres tenant en main un « bras à encens », sorte de long manche en bronze ou en bois doré muni à l’une de ses extrémités d’une tête de faucon et, à l’autre, d’une petite coupelle pour fumiger. Ce geste antique renvoie à une fonction primordiale du parfum : établir entre la terre et le ciel une communication. De « per fumum » (qui s’élève à travers la fumée), le parfum à l’origine était offert aux dieux pour  établir un lien entre eux et les hommes et obtenir protection et bienfaits. La fumée odorante qui montait vers le ciel devait non seulement apaiser leur courroux mais flatter leurs narines. LIRE LA SUITE