« Evolution de l’odorat et du parfum » par Annick Le Guérer pour la revue Atmosphère 234

 Le N°234 Avril – Juin 2017

Toujours à l’écoute de ce qui fait le quotidien des gens, Pollution atmosphérique consacre cette fois son numéro 234 aux odeurs.

PARTIE 5 : L’Historique par Annick Le Guérer (Résumés en anglais et en français)

Annick Le Guerer nous montre l’évolution de la place prise par l’odorat dans notre vie : honni sous Freud car nous rabaissant au rang de la bête, il est largement réhabilité depuis la deuxième moitié du XXe siècle. Dans un autre article, elle expose parallèlement l’explosion récente de la vente des parfums en parallèle à la révolution chimique. C’est que, après l’Antiquité qui lui avait fait honneur, le sort du parfum a été très divers selon les époques, ainsi que son utilisation, thérapeutique au Moyen Âge, dédiée à l’élégance sous Louis XIV…Pierre Carrega

Odorat : pouvoirs en expansion : ==> Évolution de notre perception de l’odorat

Du produit rare et sacré au produit de consommation : les mille et une facettes du parfum des origines à nos jours : ==> Évolution du parfum au cours des siècles


N°234 Avril – Juin 2017 :  Lettre de la rédaction par Pierre Carrega

On le sait, les odeurs font partie des nuisances les plus anciennes, attachées à l’homme, à ses activités et à son habitat. Associées à la densification de ce dernier dans l’histoire, et devenues massivement urbaines au Moyen Âge, les plus tenaces ont été progressivement repoussées à l’extérieur, avec le développement de l’hygiène et le rejet à la périphérie des activités industrielles ou artisanales (…) LIRE LA SUITE

N°234 Avril – Juin 2017 : Vous avez dit « mauvaise odeur » ? par Roland Salesse 

Je me souviens… des odeurs de la banlieue de mon enfance. L’hiver, ça sentait la fumée de charbon, âcre et sulfurée ; toute l’année, ça sentait la vinasse, car c’était l’ancien quartier du port, sur la Seine, où l’on débarquait les tonneaux de vin pour les entasser dans les entrepôts de notre quartier. J’adorais ces odeurs, plus celle de l’essence (au plomb !), plus celle du linge qui bouillait interminablement dans la lessiveuse (…) LIRE LA SUITE


Depuis 1958, la revue « Pollution atmosphérique, climat, santé, société » a contribué à l’élargissement des connaissances scientifiques sur la qualité de l’air, ses conséquences sur le changement climatique, ses effets sur la santé et sa prise en compte par la société. Numérisée depuis 1992, plus de 1000 articles sont ainsi disponibles en ligne…
La revue, classée de rang A par l’AERES, est dotée d’un Comité de rédaction et d’un Conseil scientifique.
Les articles sont publiés en français ou en anglais avec un résumé, des mots-clés et les légendes des figures disponibles dans les deux langues.