SERIE – LES INGREDIENTS ANIMAUX EN PARFUMERIE : LE MUSC TONKIN -2

SERIE – LES INGREDIENTS ANIMAUX EN PARFUMERIE

2 – À LA RECHERCHE DU MUSC TONKIN – deuxième partie

0469

La Convention de Washington, s’efforce de  protéger le chevrotain porte-musc. Le 3 mars 1973, son texte a été adopté lors d’une réunion de représentants de 80 pays tenue à Washington. Le 1er juillet 1975, il entrait en vigueur. Mais le braconnage sévit et la déforestation constitue une menace supplémentaire aggravée par le demi-échec des tentatives d’élevage en captivité. On a tenté d’aspirer le musc au moyen de seringues.

imgresMais le chevrotain captif  dans une ferme n’en secrétant pratiquement pas, cette méthode s’est avérée vaine. Des essais pour le piéger dans son habitat naturel pendant la période du rut et l’endormir avant de vider la poche et de le relâcher n’ont pas été plus probants. Même si leur application pose des problèmes, les États où vivent les chevrotains porte-musc se sont dotés, dans leur  majorité,  de lois interdisant ou réglementant son prélèvement.

Avant 1969, il était encore possible d’acheter sur la place de Paris du musc non frelaté.

Heure bleue Guerlainvol de nuit guerlainPour pouvoir en mettre dans L’Heure Bleue  et Vol de Nuit , Jean-Paul Guerlain se rendait alors avec son oncle Marcel dans l’entrepôt de leur fournisseur et analysait la précieuse marchandise. « Nous procédions à un prélèvement à l’aide d’une petite curette en fer de deux millimètres de diamètre… Parfois, nous trouvions à l’intérieur de la grenaille de plomb, de la fibre de bois, voire du papier journal. Tout ceci remplaçait le grain que les chasseurs avait sorti par un petit orifice naturel situé sous les poches. Le plomb rétablissait le poids exact, et le journal, ou le bois redonnait du volume ».      

Le musc est  remplacé  par des produits de synthèse infiniment moins onéreux qui évoquent son arôme. Au fil du temps, muscs nitrés, macrocycliques, polycycliques, etc… ont fait leur apparition. Découverts dans les années 50, les polycycliques, non-biodégradables dans l’eau, laissent des traces olfactives sur le linge et entrent massivement dans les poudres à laver, les adoucissants textiles, la savonnerie.  Ils représentent, paradoxalement,  l’odeur de la propreté.

Musc Jovan CK Two de Calvin KleinÀ la fin des années 60, les hippies californiens, à la recherche d’une essence aphrodisiaque, raffolent d’un liquide huileux, à l’odeur sucrée, vendu sous le nom d’ « essence de  musc » dans des petites bouteilles d’un prix modique. La popularité attachée à ce produit très ordinaire mais tenace et paré des pouvoirs séculaires et mythiques du musc Tonkin, donne l’idée à la société Jovan de lancer aux Etats-Unis, dans les années 70, Musk for Men et Musk for Women, deux parfums provocants censés éveiller les « désirs animaux fondamentaux ». Lancé, en 1997, CK Two de Calvin Klein qui contient 35% de muscs de synthèse a une odeur de « clean » et rencontre aussi un grand succès.

On trouve encore du musc, obtenu illégalement, par braconnage,  dans les pays du Moyen-Orient, en Chine et en Russie. Les maisons de parfum, comme Guerlain,  qui en mettaient dans des compositions anciennes ont dû dans un premier temps puiser dans leurs stocks puis  diminuer petit à petit les quantités pour que la différence ne soit pas trop brutale et enfin avoir recours aux muscs de synthèse.