La fascination pour l’olfactif explose….ou la revanche d’un sens injustement décrié

Odeurs1Odeurs2LE XXI E SIÈCLE EST LE SIÈCLE DE L’ODORAT ET DES ODEURS

Émissions, colloques et conférences, expositions sur les odeurs, création de nouveaux musées du parfum, aromathérapie, signatures olfactives : la fascination pour l’olfactif explose aujourd’hui.

Après des siècles de mise à l’écart, l’odorat, méprisé par les scientifiques, les philosophes, et plus récemment, par les psychanalystes est complètement réhabilité et attire énormément l’attention.BASE Lien-Annick LIRE

La science, la médecine, la culture, l’éducation, le marketing s’intéressent à ce sens, considéré longtemps comme inférieur BASE Lien-Annick LIRE et BASE Lien-AnnickLIRE 

«Archaïque», «animal», incapable de penser, trop lié à la sexualité, contraire à la civilisation…les critiques étaient nombreuses et décourageaient les chercheurs.

Lorsque j’ai commencé dans les années 80 à montrer toute son importance et les raisons de son discrédit, s’y intéresser était mal vu.

Aujourd’hui, un tournant a été pris à 180 degrés et l’olfactif est extrêmement présent dans nos cultures.BASE Lien-AnnickLIRE

Le XXI e siècle marque la revanche d’un sens injustement décrié, entraînant une hyper présence du parfum.