SE PARFUMER, UN ACTE D’HUMANITE – 4 Où es-tu bien aimé ?

Si le parfum tient un rôle aussi essentiel dans les relations personnelles et sociales, c’est parce que son mode de perception met directement en cause les zones du cerveau liées à l’affectivité et à la mémoire.

Il possède une étonnante capacité à faire ressurgir le passé, à permettre une transmission vivante du souvenir. La trace laissée par le parfum d’un être aimé a ainsi suscité plus d’une vocation de parfumeur.

Au VII° siècle, le poète chinois Li-Po traduisait déjà, en quelques vers, cette puissance évocatoire :

« Il y a trois ans que tu es parti. Le parfum

Que tu laissas hante ma solitude.

Le parfum est pour toujours répandu en moi mais

Où es-tu bien aimé ? »